Suite aux actes de violence orchestrés par les élèves sur leurs enseignants  et camarades de classes, La ministre de l’enseignement secondaire, professeure pauline Nalova Lyonga a instauré ce jeudi 16 janvier, l’installation des caméras de surveillances dans les établissements scolaires d’enseignements  secondaires, qui selon elle, viendront mettre un terme aux déviances de plus en plus présentes dans ces milieux.

 

Il n’y a pas que les vidéos de surveillance que Nalova Lyonga le Ministre des Enseignements secondaires (Minesec) prescrit aux établissements, dans le cadre de la lutte contre la violence en milieu scolaire. Le Minesec instruit aussi de dresser la cartographie des zones à risques à l’intérieur de l’établissement, la tenue régulière de réunions avec les enseignants pour discuter des problèmes de discipline. Après l’assassinat du professeur de mathématiques Brice Kevin Tchakounte par son élève au Lycée classique de Nkolbisson, le Ministre a entrepris de faire une descente dans les établissements scolaires

 

Elle s’est rendue au Lycée technique de Douala-Koumassi. De ce côté il a été rapporté à Nalova Lyonga, que le 19 novembre 2019, un élève de l’établissement avait été poignardé par son ami qui l’attendait hors du portail, pour un problème financier. Le Minesec a été également entre autres au Lycée bilingue de Bepanda. Elle a noté que la vidéo surveillance était déjà de mise de ce côté.

 

« Certains responsables gèrent bien leurs établissements, mais le Proviseur du Lycée bilingue de Bepanda est excellent. Dans ce Lycée, nous avons un Proviseur qui fait tout jusqu’à la surveillance. Les autres établissements ont des problèmes de planning, surtout quand il s’agit des établissements d’enseignement technique. C’est des établissements qui ont besoin d’équipements lourds. Lorsque vous avez un atelier avec des machines en panne, quel type de formation pouvez-vous dispenser ? Quand je reviendrai, j’aimerais voir le budget qu’ils ont mis de côté pour le renouvellement de leurs équipes », a-t-elle déclaré face à la presse.

Les drames qui se sont récemment produits dans les établissements scolaires étant à la base de la visite du Minesec, celle-ci a déclaré à ce propos « au sujet des incidents et actes de criminalité dans les établissements, c’est un problème malheureux pour la société et pour l’école. Rappelez-vous que les couteaux, les machettes viennent des maisons. Les parents ont abandonné le contrôle de leurs enfants. Les parents ne doivent pas abandonner l’éducation de leurs enfants car les établissements scolaires ne peuvent pas remplacer les parents ».

WhatsApp chat